Accueil/Vendredi 17 juin | “Du fond des âges” Fanny Perrier-Rochas

Vendredi 17 juin | “Du fond des âges” Fanny Perrier-Rochas

VENDREDI 17 JUIN – CONCERT « Du fond des âges » Fanny Perrier-Rochas

Sous les voutes de la chapelle, une voix s’élève, résonne avec les vieilles pierres et chante dans nos corps. Nous partons aux confins de la Mésopotamie, il y a deux mille ans. C’est là-bas que sont nées les antiques mélodies orientales que Fanny Perrier-Rochas interprète, tantôt a cappella, tantôt avec ses instruments, en araméen, en grec ancien et en arabe. Chants byzantins, chants syriaques (Patrimoine mondial de l’UNESCO). Sa voix, « sauvage et mystique » (La Croix, 18 mai 2018) convoque un imaginaire du fond des âges, étonnement moderne. « Clair, mélodique, puissant et quasi hypnotique, son chant aux infinies modulations enchante d’emblée les auditeurs pour une invitation au voyage au plus profond de nous-même » (03 avril 2018, D.N.A) Par interludes, des chants en français écrits et composés par la jeune musicienne, évocations poétiques du temps où elle gardait son troupeau dans la montagne en tant que bergère, avant de se consacrer à la musique.
Depuis 2018, j’ai chanté mon concert “Du fond des âges” dans plus d’une centaine de lieux en France et en Europe. Cette performance vocale a cappella s’inspire des chants primitifs chrétiens en grec ancien, en araméen et en arabe.

Je suis convaincue que l’art sacré dans sa dimension universelle permet de rassembler et de rapprocher les êtres humains. Ma mission : faire résonner les voix du passé pour parvenir à une expérience commune qui nous réunit par-delà nos origines.
Cette native du Vexin est sortie diplômée de Sciences-Po Paris en 2013. Mais son esprit semblait loin des cours de droit : l’année à l’étranger, elle l’a passée dans un cirque espagnol à faire de la voltige équestre ; et son stage de master, dans un centre de méditation zen en Ardèche… Fanny Perrier-Rochas aspire après ses études à retrouver le sens profond de son existence et devient bergère dans les Hautes-Alpes. Dans la solitude des montagnes, gardant ses 674 brebis allaitantes, elle retrouve le plaisir de sa voix chantée. Elle réside à Paris.
Autodidacte à l’accordéon diatonique, elle utilise cet instrument comme un orgue mobile pour accompagner les textes qu’elle écrit et les chants qu’elle compose en français ou en anglais.
Elle se déplace pour proposer des concerts a capella et à l’occasion d’évènements privés pour célébrer la vie en musique.

Son répertoire : une musique vocale deux fois millénaire, née en Assyrie, dans les premiers temps du christianisme. En araméen, en arabe, et en grec ancien. Des chants appartenant à la tradition syriaco-maronite, nés le premier siècle après J-C. Ces chants étaient chantés par les chrétiens, en communauté, et souvent dans des grottes ou des cavernes pour se cacher des persécutions.

Les autres

événements !