La lavande

De l’italien « lavanda » (latin : lavare : laver) se rencontre dès le XIIIe siècle en français.

Image séduisante et symbole de la Haute Provence, image des bienfaits de la nature, de contemplation pour l’âme d’artiste présente en chacun...

Jusqu’en 1900 il n’y a pas de paysage à damiers, on cueille la lavande qui pousse à l’état sauvage, c’est peu à peu, alors que le passage des troupeaux favorise le développement naturel de celle-ci , que l’activité d’appoint de cueillette pour bergers et paysans s’organise vers la culture.

Au cours des années 1960, en raison de la mécanisation de l’agriculture, le paysage se met à offrir le spectacle de champs géométriques et contrastés.

La distillation, quant à elle, passe des alambics (le peirou) transportés à dos d’homme ou d’âne ,à l’implantation de distilleries modernes où s’activent des professionnels qui ne sont plus, automatiquement, cultivateurs eux-mêmes.

Aujourd’hui la mécanisation permet de récolter les plantes directement dans une remorque container qui est raccordée, arrivée à la distillerie, à l’alimentation en vapeur et au réfrigérant, comme une cuve de distillation (essentiellement sur les grands domaines de lavandin).

 

Plus dans cette catégorie :

Rechercher

Agenda

Nous contacter

Mairie de Banon
Place Charles Vial
04150 Banon
  mairiebanon-ahp@wanadoo.fr
  04.92.73.20.08

Lettre d'informations

Restez informés de l'actualité de notre village !